L'encens OLIBAN : encens véritable

Publié le : 31/08/2016 14:44:52
Catégories : Encens

Le mot encens vient du latin incendere « brûler », qui sert à désigner les gommes et les bois qui dégagent en se consumant des effluves odorantes. Le véritable encens est la gomme résine de l’Oliban. En latin olibanum signifie encens, mot qui provient du latin incensum « qui est brulé en sacrifice ».

L’oliban est une oléo-gomme-résine qu’on trouve dans certains arbres de l’espèce Boswellia sacra.

                                                      

On le recueille en faisant une incision dans son écorce. La sève qui coule forme des « larmes » qui durcissent à l’air. Il existe plusieurs variétés d’oliban car ils sont issus d’arbres différents qui ne poussent que dans quelques régions du Soudan, d’Ethiopie, du Yemen, d’Inde et de Somalie. On trouve L’encens d’Oman boswellia sacra, l’encens d’Inde boswellia serrata, l’encens d’Aden boswellia carteri etc…

L’encens (oliban) et la myrrhe étaient tellement célèbres dans l’antiquité qu’on dit qu’une route fut créée pour les transporter. « Il semblerait que ce soit des marchands venus d’inde qui initièrent vers 3600 av JC, aux vertus des fumigations à base d’oliban et de myrrhe leurs deux encens favoris »nous dit Susanne Fischer-Rizzi(1). On trouve également dans les écrits du romain Pline l’Ancien (1er siècle avant JC) des informations sur la richesse et la rareté que représentait l’encens. Il écrit dans son Histoire naturelle (2) que « l'encens ne se trouve pas ailleurs qu'en Arabie, et même il ne se trouve pas dans toute l'Arabie.… Ce sont les seuls Arabes qui voient l'arbre de l'encens, et encore ne le voient-ils pas tous; on dit que c'est le privilège de trois mille familles seulement, qui le possèdent par droit héréditaire; que pour cela ces individus sont sacrés; …»

L’Oliban est connu pour être l’un des 3 présents que les rois mages apportèrent à Jésus à sa naissance avec l’Or et la myrrhe. Brûler de l’encens a de tout temps été pour l’homme le symbole de son rapprochement avec le divin. On dit que lorsqu'on prie, il est recommandé de brûler de l’encens pour purifier l’air et favoriser l’introspection mais aussi pour se rapprocher de celui vers qui montent les prières. Pour les égyptiens chez qui le parfum était présent dans toutes les activités de la vie courante, l’odeur de l’oliban subtile et légère était l’arôme le plus sacré et le plus précieux, pour eux. C’était le parfum des dieux.

Vertus de L’Oliban :

- Considéré comme l’encens mystique et spirituel par essence on dit qu’en se consumant, il élève l’esprit tout en purifiant le lieu où l’on se trouve de toutes influences négatives. Il éclaircit les idées et favorise la concentrationOn l’utilise également comme stimulant et on le brûle pour soigner les affections respiratoires ainsi que les douleurs des rhumatismes.

Avertissement : Bien sur ces indications sont données à titre informatif, ce ne sont pas des informations médicales, seul votre médecin est habilité à faire un diagnostic et prescrire un traitement. Cela n’engage pas notre responsabilité.

Sources :

  • 1 Susanne Fischer-Rizzi (2004), Le guide des encens Montpellier, Gange éditions P 106
  • 2 Pline l’Ancien (1848-1850) Histoire naturelle Paris Edition d’Emile Littré en collaboration avec Agnès Vinas livre XII
  • Gilles Mathiot (2002) Arts de l’encens Gordes, les Editions du Relié
  • Annick le Guérer (2001) Sur les routes de l’encens Paris, Editions du Garde-Temps
  • Ushuaïa magazine « yemen sur la route de l’encens » février-mars 2006.

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)